Que déjeunent les Français quand ils ne sont pas chez eux ?

En février dernier, l’ANSES a publié les résultats d’une enquête sur les « Consommations alimentaires et apports nutritionnels dans la restauration hors foyer en France ». Ce rapport identifie sur un panel de plus de 5 000 personnes les lieux de restauration fréquentés hors du foyer, les aliments et les portions consommés.

Quelles sont les pratiques ?

Ce rapport met en lumière une pratique répandue car plus de 50% des personnes de plus de 18 ans consomment au moins une fois par semaine des aliments issus de la restauration hors foyer. Même si les résultats ne reflètent pas ce qu’il se passe aujourd’hui même avec la COVID et la fermeture de nombreux établissements de restauration, cette enquête “parle” du déjeuner, une restauration qui se doit pragmatique par rapport au lieu de travail, la durée de la pause déjeuner, la présence ou non d’un restaurant collectif au sein de l’entreprise… Elle souligne également la plus forte fréquentation des adolescents et des étudiants auprès de la restauration rapide. « Ils préfèrent manger ailleurs » qu’à la cantine, mais de ce fait ils consomment des aliments plus salés, plus sucrés, plus gras ! Alors que faire en tant que parent pour mettre plus d’équilibre alimentaire au menu de vos ados ?

Voilà mes conseils à tester auprès de vos ados ou étudiants pour mettre du Pep’s dans leur assiette !

-Les inciter à prendre une gourde d’eau pour la journée. En effet, il y a une forte consommation de boissons dites « rafraîchissantes sans alcool » dans les lieux de restauration rapide. Ces boissons sont soit très riches en sucres soit en édulcorants. La consommation d’eau est la meilleure boisson pour s’hydrater. Alors, avec une gourde d’eau, il est possible qu’ils arrivent moins assoiffés à l’heure du déjeuner et moins tentés par les énormes gobelets de ces boissons rafraîchissantes !

-Servir un dîner fait maison avec une assiette remplie pour moitié de légumes. Ceux-ci sont soit absents soit peu présents dans leur déjeuner alors proposez-leur le soir avec du choix et de la variété pour éviter le « j’aime pas ».

-Ne mettez pas de pain sur la table. Il est déjà très consommé ainsi que tous les produits panifiés dans leur déjeuner !

-Limiter la quantité et la diversité des paquets de biscuits industriels à la maison. Privilégiez les biscuits ou gâteaux faits maison et remplissez un panier de fruits appétissants et toujours à la vue à la maison. La faim réelle et la gourmandise sont deux choses bien différentes.

-Passez à table, en famille si possible, sans télévision, ni téléphone pour prendre le temps de manger. C’est important tout comme le contenu de l’assiette.

Alors n’oubliez pas : soyez curieux.se, soyez gourmand.e.s, il est possible de bien manger et manger bien.

Pour aller plus loin, voici l’accès au rapport complet de l’ANSES https://www.anses.fr/fr/system/files/OQALI2018SA0291Ra.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *